Activez JavaScript pour profiter pleinement de ce site ! Connaissances de base - Les vis, les écrous et les pièces annexes
Logo Anciennes Automobiles
Logo Anciennes Automobiles

 

Menu rétracté

 

 

 

Nombre de visiteurs : 6    

Page mise à jour le 05.03.2024, visitée 2969 fois

Connaissances de base
Les vis, les écrous et les pièces annexes

Sommaire :

Connaissances de base
Les vis, les écrous et les pièces annexes

Texte en cours d'écriture...

Histoire  

Là encore, il est bien difficile de remonter aux premiers systèmes de vis et écrous. Cependant, il apparaît que le fil d’origine (filetage) ait été inventé par le philosophe grec Archytas de Tarentum vers 400 avant JC bien qu'on trouve trace de fixations hélicoïdales sur des bijoux de plus de 4000 ans... Il y a bien sûr la vis d'Archimède (287 avant JC - 212 avant JC) créée pour relever l'eau, mais ce n'est pas à proprement parler une vis de fixation. Il semble par la suite que les Romains utilisaient du bronze ou même de l'argent pour fabriquer des vis en enroulant un fil sur le corps de la vis puis en le soudant (comment ? avec quoi ?).

Les premiers exemples concrets de systèmes vis-écrous restent les pressoirs en bois qui dateraient de l'antiquité romaine puis, à la Renaissance les vis sont utilisées dans la fabrication des bijoux, des armures, des horloges et autres matériels. Léonard de Vinci, encore lui, développa alors des méthodes pour leur usinage. Toutefois, elles continueront à être fabriquées à la main et sans normalisation, jusqu'au début du XIXème siècle. Ce n'est qu'à ce moment que leur fabrication devint industrielle. Chaque fabricant utilisa alors ses propres formes et règles de fabrication jusqu'à ce que la normalisation intervienne à partir du milieu du XIXème siècle pour permettre d'harmoniser leurs utilisations.

Principe de la vis  

La vis n'est ni plus ni moins qu'un coin qu'on enfonce de force pour bloquer deux pièces entre-elles. Ce coin est de forme hélicoïdale et est serré par rotation. Sa fixation est assurée par les forces de frottement qui existent entre la matière de la vis et la matière dans laquelle elle est insérée ainsi que par la charge introduite en serrant (cf. le paragraphe Serrage ci-dessous ainsi que le paragraphe Frottement dans la page Roulements).

Vocabulaire  

À partir d'ici, il ne sera question que des vis, écrous et pièces rencontrées en mécanique à l'exception de quelques vis à bois qu'on pourra rencontrer en marquetterie automobile.

La vis est la partie mâle d'un assemblage. Il s'agit d'un cylindre fileté muni d'une tête. L'écrou est la partie femelle dans laquelle on peut visser une vis. L'ensemble de ces deux pièces constitue un boulon. Dans le langage commun, le mot « boulon » est souvent employé à tort pour désigner un écrou seul ou une vis seule.

À suivre...

Formes et dimensions  

La tête de la vis

Les têtes de vis peuvent avoir différentes formes, voici les plus fréquentes :

  • Tête hexagonale, la plus classique et la plus fréquemment rencontrée.
  • Vis à tête hexagonale
    Vis à tête hexagonale © DR
  • Tête six pans creux, ou hexagonale creuse (HC), ou cylindrique hexagonale creuse (CHC) ou BTR.
  • Vis à tête hexagonale creuse
    Vis à tête hexagonale creuse © DR
  • Tête fraisée à six pans creux.
  • Vis à tête fraisée à six pans creux
    Vis à tête fraisée à six pans creux © DR
  • Tête bombée à six pans creux.
  • Vis à tête bombée à six pans creux
    Vis à tête bombée à six pans creux © DR

En France, la forme de la tête est indiquée par une ou plusieurs lettres :

  • sans tête : A
  • cylindrique : C
  • fraisée : F
  • goutte de suif : G
  • hexagonale : H
  • Japy : J
  • carrée : Q
  • ronde : R
  • cylindrique basse : cz
  • bombée : B
  • bombée Large : BL
  • à embase : D
  • à embase centrée : F
  • à créneaux : K
  • à collerette : T

Cette dénomination peut être complétée par le type d'entraînement :

  • collet carré : CC
  • ergot : EG
  • six pans creux : Hc
  • fente : S
  • cruciforme : H (Phillips)
  • cruciforme : Z (Pozidriv)
  • six lobes internes : X (Torx)
  • Dombo be : DB

Le filetage

Le filetage de la vis peut être total ou partiel.

Pas à droite

Le nom « pas à droite » désigne le sens de rotation du filetage. En règle générale, si rien n’est précisé, le sens de vissage d’une vis est vers la droite. Cela signifie qu’une vis s’enfonce dans un matériau en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre. Cette habitude s’explique par le fait que la majorité des personnes sont droitières et peuvent visser avec davantage de force dans le sens horaire.

Pas à gauche

Le « pas à gauche » se visse dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, c’est-à-dire vers la gauche. Ce type de filetage s’utilise lorsque que le vissage entre en concurrence avec une force de sens inverse et qu’il y a donc un danger de dévissage : ce peut être le cas, notamment, de la fixation d’un tambour de roue sur une fusée ou les pales d’un ventilateur. On rencontre également ce pas inversé dans les installations de gaz, mais c'est hors propos ici.

Norme ISO et système métrique

À suivre...

Normes anglo-saxonnes

Évidemment, là tout se complique... Il y a plusieurs normes et formes et dimensions de filetages.

Commençons par les noms :

  • UNC = Unified National Coarse ; il s'agit du pas normal américain
  • UNF = Unified National Fine ; il s'agit du pas fin américain
  • UNEF = Unified National Extra Fine ; il s'agit du pas extra fin américain
  • BSW = British standard WhitWorth ; il s'agit du pas normal anglais
  • BSF = British standard Fine ; il s'agit du pas fin anglais qui a été adopté à la place du précédent qui avait tendance à se dévisser avec les vibrations.

Dans l’industrie automobile britannique les quatre formats de pas de vis se sont succédés à peu près de la façon approximative suivante (avec évidemment des exceptions) :

  • Jusqu’aux années 30, c’est généralement le format Whitworth (BSW) qui était utilisé ;
  • Entre 1930 et 1950, le Whitworth coexiste avec le BSF ;
  • Entre 1950 et 1970, les formats précédents sont remplacés par deux formats de pas de vis nouveaux, le format US utilisé aux États Unis, renommé UNC et UNF en Grande Bretagne. En fait, l’UNC est rare, la plupart du temps, c’est l’UNF qui a été utilisé ;
  • Depuis les années 70, la boulonnerie en métrique se généralise mais on rencontre encore de l’UNF (coéxistant avec du métrique parfois d’origine sur une même voiture).

Bien entendu, aucun de ces quatre pas de vis n’est compatible avec les autres...

Une petite anecdote pour corser le tout : Des années 20 à 1955, MG a utilisé pour ses moteurs des écrous et des boulons avec un pas de filetage métrique mais avec des têtes nécessitant des clés au format Whitworth ! En fait, système D : Ces moteurs furent construits en utilisant des machines-outils d’occasion, rachetés à un constructeur français. Elles étaient donc conçues pour produire des filetages milimétriques. En revanche, pour l’automobiliste ou le garagiste anglais de l’époque, il était plus facile de trouver des clés au format local que des clés milimétriques.

À suivre...

La classe de qualité ou de résistance

Norme ISO et système métrique

Selon la norme ISO 898-1 de mai 2013, la classe est notée par deux nombres entiers n1.n2 par ex. « 5.6 », « 8.8 », « 10.9 » ou « 12.9 ». Le premier nombre représente la résistance à la rupture de l'acier en MPa (ou N/mm2) Rm = n1×100 MPa et le second représente le rapport entre la limite élastique Re et la résistance à la traction Rm, Re = 0,1×n2×Rm ou Re = 10×n2%×Rm.

Exemple : une vis de qualité 5.6 a une résistance à la rupture garantie Rm = 5×100 = 500 MPa et une limite élastique garantie Re = 0,6×500 = 300 MPa, ou encore Re = 10×(5×6).

ClasseRm
MPa
Re
MPa
4.6400240
4.8400320
5.8500400
8.8800640
9.8900720
10.91000900
12.912001080
14.914001260

Attention ! les classes sont indiquées sur les têtes de vis à l'exception des classes 4.6, 4.8 et 5.8 qui ne le sont pas systématiquement.

Classe de qualité
Classe de qualité © DR

Pour les aciers inox, la notation est différente et la classe n'est pas indiquée. Les inox A2 et A4 contiennent 17 à 18% de chrome (Cr) et 8 à 13% de nickel (Ni) et l'inox A4 possède en plus 3% de molybdène (Mo) :

ClasseRm
MPa
Re
MPa
50500210
70700450
80800600

Normes anglo-saxonnes

Les classes sont indiquées en « grade » et sont représentées par des traits sur la tête de vis. Les résistances sont différentes de celles du système ISO et sont exprimées en « psi » (1 MPa vaut 145,1 psi) et sont variables en fonction du diamètre (exprimé en pouces)...

GradeDiamètre
"
Rm
psi
Re
psi
2de 1/4 à 3/4"
de 3/4 à 1-1/2"
5de 1/4 à 1"
de 1 à 1-1/2"
5.2de 1/4 à 1-1/2"
7de 1/4 à 1-1/2"
8de 1/4 à 1-1/2"
8.2de 1/4 à 1-1/2"

À suivre...

Pièces annexes  

À suivre...

Serrage  

Clés de serrage

Nous allons regrouper sous ce nom les clés, quelle que soit leur forme et les douilles.

Il y a bien sûr d'un côté les clés métriques que tout le monde connaît et sur lesquelles je ne m'étendrai pas.

Chez les anglo-saxons, c'est plus complexe là encore.

Les clés en pouces, sont de plusieurs formats différents ; les deux plus courants sont l’imperial et le Whitworth. Les clés Whitworth étaient plus grandes que les clés Imperial qui apparurent ensuite. Puis, pour simplifier, les têtes des vis et les écrous au format Whitworth ont été réduits, afin de les rendre compatibles avec les clés Imperial.

Donc selon l'époque de votre auto, un jeu au format Imperial suffira sinon, il faudra posséder les deux jeux.

Résumé des correspondances :

Imperial ou BSFWhitworth ou BSWValeur en mmÉquivalence métrique*
3/161/8  
1/43/166,35 
5/161/47,948
3/85/169,52 
7/163/811,1111
1/27/1612,7013
9/161/214,29 
5/89/1615,8816
11/165/817,46 
3/411/1619,0519
7/83/422,22 
17/825,40 

* Attention ! Rares sont les écrous en pouces qu’on peut dévisser avec des clés en milimètres, sous peine de les arrondir et/ou d’abîmer les clés. Toutefois, quelques formats en pouces peuvent être remplacés par des clés ou douilles métriques sans problème, en raison de la proximité de leurs dimensions. Ils sont indiqués dans cette colonne.

Clés à choc

La visseuse électrique, souvent à chocs ne doit être utilisée que pour dévisser les vis et écrous récalcitrants et encore, avec prudence, et pour les approcher en phase de remontage, avec encore plus de prudence... Pour tout dire, ce n'est pas un outil de vrai mécanicien comme la prise multiple n'est pas un bon outil de plomberie.

Certaines clés à chocs sont munies d'un réglage de couple, mais dont la précision est très illusoire ; elle ne descend pas sour les 50%...

Clés dynamométriques

La clé dynamométrique, le plus souvent à cliquet, est une clé qui permet de serrer jusqu'à un couple déterminé, réglé sur la clé elle-même. On peut lire sur tous les sites de fabricants que c'est un outil fragile, c'est vrai, et de précision, ça l'est un peu ou beaucoup moins comme on va le voir.

Les plus anciens modèles mais qui continuent d'être fabriqués et utilisés par la grande majorité des mécaniciens pro ou amateurs, sont totalement mécaniques et comportent un limiteur de couple à billes de débrayage ; ils émettent un claquement, lorsque le couple (réglable par un curseur sur la clé) est atteint. Il faut alors réarmer la clé avant chaque serrage. Les modèles plus récents ne nécessitent plus le réarmement de la clé et sont pourvus d'une partie électronique, comportant un afficheur et un clavier, associée à une jauge de contrainte qui déclenche un bipeur avertissant l'opérateur d'un serrage suffisant. Inutile de réarmer la clé, il faut juste changer les piles lorsqu'elles sont usées. La partie électronique comprend aussi une mémoire qui permet l'édition d'un rapport. Évidemment, ce modèle est beaucoup plus cher et n'a aucun intérêt pour un amateur.

En matière de précision, différentes classes existent et sont indiquées sur la clé (avec également, parfois, l'incertitude qui n'est autre que la valeur de la classe en %) ; les matériels datant d'avant la révision de la NF E25-030 en 2014 ont une classe différente :

  • Classe C10 ou ancienne classe A : incertitude de ±10%
  • Classe C15 ou ancienne classe B : incertitude de ±15%
  • Classe C20 ou ancienne classe C : incertitude de ±20%
  • Classe C30 : incertitude de ±30%
  • Classe C50 ou ancienne classe D : incertitude de ±50%

Pour avoir un ordre d'idée, une clé dynamométrique "simple" sera souvent en classe C20, et une clé dynamométrique électronique ou hydraulique sera en C10 (on peut descendre jusqu'à 3% d'incertitude avec certains matériels réservés à des usages très particuliers),

Pour garantir cette précision relative, il existe plusieurs gammes de couples de serrage et il est souvent nécessaire d'avoir deux clés dynamométriques de gammes adjacentes.

Les clés dynamométriques courantes vissent à droite, si le pas de serrage est à gauche, il faudra une clé spécifique.

Pour garantir une bonne durée de vie à sa clé dynamométrique, il faut la conserver dans sa boîte ou son étui, à l'abri de l'humidité et de la poussière et surtout, ne jamais s'en servir pour désserrer une vis ou un écrou.

Le serrage au couple

Avant de parler de serrage au couple, il faut savoir qu'une vis assure la fixation entre deux pièces par la pression qu'elle assure entre elles. Cette pression résulte de la tension qu'on impose au corps de la vis ou du goujon dans sa partie libre en la serrant. On a vu au début de cette page que la vis se comportait comme un coin hélicoïdal ; cela implique qu'il faut forcer pour la serrer et que la contrainte résultante est d'une part la tension subie et d'autre part une torsion parasite résultant du mouvement de rotation de serrage.

Cette contrainte parasite est loin d'être négligeable et elle peut atteindre jusque 30% de la contrainte de traction appliquée à la vis. Son défaut est qu'avec les vibrations subies par l'ensemble, notamment sur une auto qui roule, elle a tendance à déserrer la vis ou l'écrou...

On dimensionne un assemblage boulonné en considérant que le couple de serrage doit générer une contrainte maximum dans la vis de 90% de sa limite élastique (c'est en appliquant ce principe qu'on dimensionne les vis et filetages à utiliser).

Ainsi, pour déterminer le couple de serrage d’une vis il faut prendre en compte ses trois composantes :

  • le couple utile qui génère la tension requise ;
  • le couple dissipé par le frottement à l’interface située entre la tête de vis et son support ;
  • le couple dissipé par le frottement à l’interface située entre les filets de la vis et de l’écrou.

Autant le couple qui assure la bonne tension est facile à calculer, autant les couples additionnels dûs aux frottements sont plus aléatoires et incertains car de nombreux paramètres influent sur les coefficients µt et µh (les matières, la lubrification, les états de surface, la dureté, le nombre de serrages / desserrages, etc.).

La relation existant entre le couple de serrage et la tension dans la vis est la suivante :

C = Ft . ( 0,161.P + (µt . Dt)/1,715 + (µh . Dh)/2)

  • C est le couple de serrage en N.m ;
  • Ft la tension dans l’assemblage en kN ;
  • P le pas en mm ;
  • μt le coefficient de frottement du filetage 
  • Dt le diamètre à flanc de filet en mm (Dt = diamètre nominal - 0,6495 x pas en filetage ISO) ;
  • μh le coefficient de frottement sous la tête ;
  • Dh le rayon moyen d’appui sous la partie tournante en mm (Dh = (diamètre tête de vis + diamètre trou de passage) / 2)

À titre indicatif, ci-dessous quelques valeurs de référence des coefficients de frottement pour l'acier :

  • Lubrification adaptée ∆μ ≃ 0,10
  • Lubrification sommaire ∆μ ≃ 0,15
  • Montage à sec de ∆μ ≃ 0,20 à ≃ 0,40

Comme on peut l'imaginer, serrer au couple est loin d'être une science exacte d'autant qu'un autre paramètre, et pas des moindres, entre en action qui est difficilement maîtrisable, le facteur humain. En effet, d'une personne à l'autre, les résultats pourront être sensiblement différents lors d'un serrage au couple (vitesse, sensibilité, double déclenchement...)

Pour info, on peut donner en première approche les valeurs suivantes qui ne sont que des indications extraites de la norme NF E25-030-1, à adapter au cas par cas :

Pour les aciers de classe 6.8

Diamètre
mm
Précision
de serrage
Couple de serrage N.m
∆μ = 0,06–0,09∆μ = 0,08–0,14∆μ = 0,12–0,18∆μ = 0,2–0,4
5C102,372,853,684,86
C152,272,733,524,65
C202,182,623,374,46
C302,012,413,114,12
C501,742,092,703,57
6C104,15,06,48,4
C153,94,76,18,1
C203,84,55,87,7
C303,54,25,47,1
C503,03,64,76,2
8C109,912,015,520,5
C159,511,414,819,6
C209,111,014,218,8
C308,410,113,117,4
C507,38,811,415,1
10C1020243141
C1519232939
C2018222837
C3017202634
C5014172230
12C1034415370
C1532395167
C2031374865
C3028344560
C5025303952
14C10536584112
C15516281108
C20495977103
C3045557195
C5039476282
16C1082100131176
C157895125169
C207591120162
C306984111149
C50607396129
18C10114139181242
C15109133173232
C20105127166222
C3097117153205
C5084102133178
20C10160195256345
C15153186245330
C20146179235316
C30135165217292
C50117143188253
22C10216265350475
C15206253335454
C20198243321435
C30182224296402
C50158194257348
24C10275335441593
C15263321421567
C20252307404544
C30233284373502
C50202246323435
27C10399490649880
C15381469621842
C20365449595807
C30337414549745
C50292359476646
30C105456688831193
C155216398441142
C205006138091094
C304615657471010
C50400490647875
33C1073090011951625
C1569986111431554
C2067082510961490
C3061876110111375
C505366608761192
36C10944116015362083
C15903110914691993
C20865106314081910
C3079998113001763
C5069285011271528
39C101212149519912712
C151159143019042594
C201111137118252486
C301025126516842294
C50889109714601989

Pour les aciers de classe 8.8

Diamètre
mm
Précision
de serrage
Couple de serrage N.m
∆μ = 0,06–0,09∆μ = 0,08–0,14∆μ = 0,12–0,18∆μ = 0,2–0,4
5C103,173,804,906,49
C153,033,644696,20
C202,903,494,505,95
C302,683,224,155,49
C502,322,793,604,76
6C105,516,618,5011,23
C155,276,328,1310,74
C205,056,067,7910,29
C304,665,597,199,50
C504,044,846,238,24
8C1013162127
C1513152026
C2012151925
C3011131723
C5010121520
10C1026314154
C1525303952
C2024293750
C3022273546
C5019233040
12C1045547094
C1543526790
C2041506586
C3038466079
C5033405269
14C107186112150
C156882107143
C206579103137
C30607395127
C50526382110
16C10109133175235
C15104127167225
C20100122160215
C3092112148199
C508097128172
18C10157191249333
C15150182238319
C20144175228305
C30133161211282
C50115140183244
20C10219268352474
C15210256337454
C20201246323435
C30186227298401
C50161196258348
22C10296364482653
C15284348461624
C20272334442598
C30251308408552
C50217267353479
24C10378461606815
C15361441580780
C20346423555747
C30320390513690
C50277338444598
27C105486748921211
C155246448541158
C205026178181110
C304645707551024
C50402494654888
30C1075091912131641
C1571787911611570
C2068784211121504
C3063477710271389
C505506748901203
33C101004123716432234
C15961118315722137
C20921113415062048
C30850104713911891
C5073790712051638
36C101298159521122864
C151241152520202740
C201190146219362626
C301098134917872424
C50952116915492101
39C101666205627373728
C151594196726183566
C201527188525093418
C301410174023163155
C501222150820072734

Pour les aciers de classe 10.9

Diamètre
mm
Précision
de serrage
Couple de serrage N.m
∆μ = 0,06–0,09∆μ = 0,08–0,14∆μ = 0,12–0,18∆μ = 0,2–0,4
5C104,655,597,209,53
C154,455,346,899,11
C204,265,126,608,73
C303,934,736,098,06
C503,414,105,286,99
6C108,099,7012,4916,49
C157,739,2811,9415,78
C207,418,8911,4515,12
C306,848,2110,5713,96
C505,937,129,1612,10
8C1019233040
C1519222938
C2018212837
C3016202634
C5014172230
10C1038466080
C1537445776
C2035425573
C3032395167
C5028344458
12C106680103138
C15637699132
C20607395126
C30566788117
C50485876101
14C10105127165220
C15100121158211
C2096116151202
C3088107140186
C507793121162
16C10160195257345
C15153187245330
C20147179235317
C30135165217292
C50117143188253
18C10224272355474
C15214260339454
C20205249325435
C30189230300401
C50164199260348
20C10313382502675
C15299365480646
C20287350460619
C30264323424571
C50229280368495
22C10422518686930
C15404496656889
C20387475629852
C30357439581787
C50310380503682
24C105386578631161
C155156288251111
C204936027911065
C30455556730983
C50395482633852
27C1078195912711724
C1574791812161649
C2071587911651580
C3066081210751459
C505727039321264
30C101068130917282337
C151021125216532236
C20979120015842142
C30903110714621978
C5078396012671714
33C101431176223413182
C151368168522393044
C201311161521462917
C301210149119812693
C501049129217162334
36C101848227130084080
C151768217228783902
C201694208227583740
C301564192225463452
C501355166622062992
39C102373292838985310
C152270280137295079
C202175268435734868
C302008247832984493
C501740214728593894

Pour les aciers de classe 12.9

Diamètre
mm
Précision
de serrage
Couple de serrage N.m
∆μ = 0,06–0,09∆μ = 0,08–0,14∆μ = 0,12–0,18∆μ = 0,2–0,4
5C105,46,58,411,1
C155,26,38,110,7
C205,06,07,710,2
C304,65,57,19,4
C504,04,86,28,2
6C109,511,414,619,3
C159,110,914,018,5
C208,710,413,417,7
C308,09,612,416,3
C506,98,310,714,2
8C1023273547
C1522263445
C2021253343
C3019233040
C5017202635
10C1045547093
C1543526789
C2041506486
C3038465979
C5033405168
12C107793121161
C157489116154
C207185111148
C306579102136
C50566889118
14C10122148193258
C15117142185247
C20112136177236
C30104125163218
C5090109142189
16C10187228300404
C15179219287386
C20172209275370
C30158193254342
C50137168220296
18C10262318415555
C15251304397531
C20240291380509
C30222269351470
C50192233304407
20C10366447587790
C15350427561756
C20335409538724
C30310378497669
C50268327430579
22C104946078031088
C154735807681041
C20453556736997
C30418513679921
C50362445589798
24C1063076910101359
C156027359661300
C205777059261246
C305336508541150
C50462564741997
27C10913112314872018
C15874107414231930
C20837102913631849
C3077395012581707
C5067082310911480
30C101249153120222735
C151195146519342616
C201145140418542507
C301057129617112314
C50916112314832006
33C101674206227393724
C151601197226203562
C201535189025113413
C301416174523183151
C501228151220092731
36C102163265835204774
C152069254233674566
C201983243632274376
C301830224929794040
C501586194925823501
39C102777342745626214
C152656327843635944
C202546314141825696
C302350290038605258
C502036251333454557

Le serrage à l'angle

À suivre...

Lexique franco-anglais  

Les unités de mesure sont détaillées sur la page Unités de mesure mais reprenons deux termes :

  • Le pouce (inch), noté in ou " vaut à 2,54 cm (depuis 1959 seulement car auparavant, les pouces américain, canadien et anglais différaient très légèrement) ;
  • Le thou, appelé également mil vaut 1/1000 de pouce.
FrançaisAnglaisFrançaisAnglais
vis filetée sur toute sa longueurscrewvis filetée partiellementbolt
écrounutgoujon (fileté à ses deux extrémités avec une partie centrale lisse)stud
tête de visheadfiletagethread
pas du filetagepitchrondellewasher
coupletorque

À suivre...

 

QUELQUES BRÈVES :

 

GIOVANNONI RADIATEURS
Réparation et réfection de radiateurs automobiles anciens et modernes.

en savoir plus...


MODIFICATIONS DU PERMIS DE CONDUIRE 
Le permis de conduire va être modifié au niveau européen.

en savoir plus...


RÉTROPÉDALAGE SUR LES ZFE 
Face à la réticence des citoyens et de nombreuses municipalités, les règles d’application de la vignette Crit’Air ...

en savoir plus...


FIN DE LA VIGNETTE ASSURANCE 
À compter du 1er avril 2024 (ce n'est pas une farce) la vignette assurance est supprimée et ne sera donc plus ...

en savoir plus...


 

Une
adresse
par jour
GIOVANNONI RADIATEURS
Réparation et réfection de radiateurs automobiles anciens et modernes.

en savoir plus...


25
janvier
2024
MODIFICATIONS DU PERMIS DE CONDUIRE 
Le permis de conduire va être modifié au niveau européen.

en savoir plus...


18
juillet
2023
RÉTROPÉDALAGE SUR LES ZFE 
Face à la réticence des citoyens et de nombreuses municipalités, les règles d’application de la vignette Crit’Air ...

en savoir plus...


18
juillet
2023
FIN DE LA VIGNETTE ASSURANCE 
À compter du 1er avril 2024 (ce n'est pas une farce) la vignette assurance est supprimée et ne sera donc plus ...

en savoir plus...